Assemblée Générale du 29 juin 2019

Le 29 juin s’est tenu l’Assemblée Générale de VENT DEBOUT, asso­cia­tion fon­dée en 2018 en vue d’informer les habi­tants des com­munes de Ballore et de Martigny-​le-​Comte sur les effets et consé­quences d’implantation d’éoliennes.

Après un expo­sé détaillé sur la four­ni­ture et la pro­duc­tion des sources d’électricité en France, une étude détaillée du pro­mo­teur éolien « VSB » (pro­mo­teur éolien et acteur à la Chapelle au Mans, acteur pour un pro­jet éven­tuel Martigny/​Ballore ou encore à St Romain sous Gourdon) ; l’association montre les résul­tats sur les 3 der­nières années de la SARL « VSB Nimes » qui affiche en 2016 un chiffre d’Affaire de 14,4 M€ et un résul­tat de 10.5M€ (73% du CA), en 2017 un CA de 13,9 M€ et un résul­tat de 11.1M€ (80% du CA) , en 2018 un CA de 29,2M€ et un résul­tat de 12.5M€ (43% du CA), chiffres tirés d’Infogreffe Nimes (VSB Nimes étant filiale à 100% de WSB neue ener­gie­ren hol­ding domi­ci­lié en Allemagne).

Des par­ti­ci­pants ont posé des ques­tions à pro­pos du déman­tè­le­ment, la loi oblige le ges­tion­naire du parc à pro­vi­sion­ner 50.000€ par machine ; les pre­mières infor­ma­tions du coût de déman­tè­le­ment de parcs éoliens en Allemagne donnent des coûts allants de 400.000€ à 600.000€ par éolienne !! Les pales, mélange de com­po­sites et de fibres de Carbonne ne sont aujourd’hui pas recy­clables disent les alle­mands.

On peut se poser des ques­tions au sujet de l’avenir du socle des éoliennes qui com­porte pour chaque machine de 180m de haut de la Chapelle au Mans un fer­raillage de 26m de dia­mètre et de 5m de haut en tige de 32mm de sec­tion recou­vert de 75 tou­pies de béton soit 1500 tonnes, sachant qu’aucun des block­haus de la der­nière guerre n’ont jamais été déman­te­lé !

L’association attend beau­coup de la Commission Parlementaire pré­si­dée par M. Julien Aubert qui devrait dépo­ser son rap­port fin juillet au par­le­ment, au sujet du finan­ce­ment des éner­gies renou­ve­lables et en par­ti­cu­lier des éoliennes.

L’association a ter­mi­né son assem­blée géné­rale par l’arrivée de 3 nou­veaux admi­nis­tra­teurs et par un verre de l’amitié.