Vent de fronde contre l’éolien

D’ici à 2028, le gou­ver­ne­ment veut mul­ti­plier par 2,5 les capa­ci­tés de pro­duc­tion d’élec­tri­ci­té par des éoliennes ter­restres, fai­sant pas­ser de 6 à 15% la part d’élec­tri­ci­té éolienne dans le mix éner­gé­tique fran­çais. Une ambi­tion qui se heurte tou­te­fois à la fronde des rive­rains, dans les cam­pagnes, en rai­son des nui­sances pro­vo­quées…

par le jeu 17/​01/​2019 à 18:10, modi­fié le ven 18/​01/​2019 à 10:56Montage LCP“L’énergie éolienne a voca­tion à consti­tuer un des piliers du sys­tème élec­trique fran­çais”, explique aux dépu­tés Stanislas Reizine, le sous-​directeur du sys­tème élec­trique et des éner­gies renou­ve­lables au minis­tère de la Transition éco­lo­gique. La mis­sion d’in­for­ma­tion par­le­men­taire, dont l’ob­jec­tif est de limi­ter les “freins à la tran­si­tion éner­gé­tique”, a débu­té sa mati­née, jeu­di, en audi­tion­nant éga­le­ment un repré­sen­tant de l’Ademe (Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie) et de France éner­gie éolienne (une asso­cia­tion des pro­fes­sion­nels de l’éner­gie éolienne). Des per­son­na­li­tés una­nimes pour défendre un sec­teur “d’a­ve­nir” qui embauche entre 14 et 17 000 emplois directs.

“Des Français au bord de la révolte”
Ce bel una­ni­misme bas­cule lorsque deux repré­sen­tants de l’as­so­cia­tion anti-​éoliennes la Fédération envi­ron­ne­ment durable prennent la parole. “D’un côté, vous avez une indus­trie qui prend le pou­voir sur la France et, de l’autre, je vois des Français qui sont sai­gnés avec le prix de l’élec­tri­ci­té, le prix des taxes, qui sont au bord de la révolte”, lance Jean-​Louis Butré. Une colère atti­sée par un décret du 29 novembre 2018 qui res­treint le droit de recours des asso­cia­tions contre les nou­velles ins­tal­la­tions d’éo­liennes. Or, ces pro­jets font l’ob­jet de recours dans près de 70% des cas…

Étendre la dis­tance mini­male entre éoliennes et habi­ta­tions ?
Au coeur de la contes­ta­tion, la régle­men­ta­tion actuelle qui fixe à 500 mètres la dis­tance d’ins­tal­la­tion des éoliennes par rap­port aux habi­ta­tions. Trop peu, selon les asso­cia­tions qui défendent des normes en fonc­tion de la taille et de la puis­sance des éoliennes. “Expliquez-​moi pour­quoi une éolienne de 100 mètres (de hau­teur, ndlr), c’é­tait 500 mètres de pro­tec­tion, pour­quoi une éolienne de 200 mètres c’est tou­jours 500 mètres ? Ce sont des déci­sions faciles pour essayer de dimi­nuer la colère sur le ter­rain”, défend le pré­sident de l’as­so­cia­tion anti-​éoliennes. Il met en garde : “Sans ça ce n’est pas des gilets jaunes que vous allez avoir ! Vous allez avoir des pro­tes­ta­tions locales beau­coup plus vio­lentes…”

pré­cé­dent

Le coor­di­na­teur inter­mi­nis­té­riel du plan de sor­tie du gly­pho­sate audi­tion­né à l’Assemblée

17 jan­vier 2019


sui­vant

Stocamine : l’Etat renonce au désen­fouis­se­ment, des dépu­tés alsa­ciens s’in­dignent

21 jan­vier 2019

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *