Saint-​Lucien. Le projet d’installation de 3 éoliennes sème un vent de contestation | L’Éclaireur

L’implantation de trois éoliennes à Saint-​Lucien n’en est qu’à ses bal­bu­tie­ments. Mais il a déjà des oppo­sants : l’A3PRI vient de se créer pour contrer le projet.

Publié le 8 Fév 19 à 9:22

L’Association de pro­tec­tion des pay­sages et patri­moines des 4 Rivières et Inter Caux Vexin (A.3.P.R.I) qui vient de se créer contre l’implantation de 3 éoliennes à Saint-​Lucien s’apprête à mettre en place une péti­tion. (©Photo d’illustration : L’Eclaireur-La Dépêche)L »implan­ta­tion de trois éoliennes indus­trielles de 150 à 215 m de haut est à l’étude à Saint-Lucien.Leur ins­tal­la­tion se ferait de part et d’autre du stop de la D13 menant à Sigy-​en-​Bray. Un pro­jet qui a déjà ses oppo­sants réunis dans l’Association de pro­tec­tion des pay­sages et patri­moines des 4 Rivières et Inter Caux Vexin (A.3.P.R.I).Olivier Camus pré­sident d’A3PRI, explique : Nous avons créé cette asso­cia­tion avec des habi­tants de Saint-​Lucien et des com­munes voi­sines pour nous oppo­ser à ce pro­jet. Non pas pour com­battre l’éolien. Nous ne sommes pas contre les éoliennes en tant que telles. Mais pour nous oppo­ser à l’implantation d’éoliennes à cet emplacement.Et de détailler :Ces éoliennes de très grande hau­teur seraient à un peu plus de 500 mètres des pre­mières habi­ta­tions avec des nui­sances visuelles et sonores impor­tantes pour le vil­lage et les com­munes alentour.Les 3 éoliennes se situe­raient à la sor­tie de Saint-​Lucien, de part et d’autre du stop de la D13 menant à Sigy-​en-​Bray. Pour l’A3PRI, leur implan­ta­tion aurait des réper­cus­sions sur 14 com­munes aux alen­tours. (©Plan four­ni par A3PRI)« Baisse de 20 à 40 % du prix des mai­sons »L’association met en avant l’impact finan­cier que l’installation pour­rait avoir sur l’immobilier :Les pro­mo­teurs éoliens parlent de 3 à 5 %. Mais c’est en réa­li­té une baisse de 20 à 40 % du prix des mai­sons. Nous avons des textes là-​dessus et des rap­ports de notaires et d’agents immo­bi­liers qui le confirment.Autre argu­ment avan­cé par les détrac­teurs du pro­jet :Il n’est pas utile pour la com­mune et va créer beau­coup de dis­sen­sions entre les habi­tants de Saint-​Lucien, mais éga­le­ment avec les com­munes voi­sines. Nous nous oppo­sons au mitage : 3 éoliennes par-​ci, 3 éoliennes par-​là.A LIRE AUSSI : Vœux à Flavacourt. Non et encore non au pro­jet éolien d’Eragny-sur-EpteNuisances visuelles et sonoresDans un cour­rier envoyé aux habi­tants des com­munes concer­nées et inti­tu­lé Voulez-​vous cela à Saint-​Lucien ?, l’association avance :Notre région par­ti­cipe déjà à la tran­si­tion éco­lo­gique avec de nom­breux parcs éoliens à proxi­mi­té. De plus, les com­munes de Bois-​Héroult et de Bosc-​Édeline sont en cours de réa­li­sa­tion d’une uni­té de métha­ni­sa­tion (Production de bio­gaz) avec 11 agri­cul­teurs pour favo­ri­ser cette tran­si­tion écologique.Pour l’Association de pro­tec­tion des pay­sages et patri­moines des 4 Rivières et Inter Caux Vexin, l’arrivée du parc éolien aura :Un bilan éco­lo­gique désas­treux sur la faune et la flore. Ces éoliennes se trou­ve­raient en bor­dure d’une zone Natura 2000, avec un impact pour les chas­seurs.A LIRE AUSSI : Parc éolien. Un pro­jet d’extension à Gaillefontaine et une créa­tion à HaucourtElle pointe du doigt les nui­sances visuelles et sonores qui selon elle : Seront visibles de toutes les com­munes autour de Saint-​Lucien dans un rayon de 20 km. Les nui­sances géné­rées par des machines de 150 à 215 m de haut, omni­pré­sentes jour et nuit, sont réelles. Chaque éolienne por­tant deux sources de flashs. Ils émettent 80 flashs par minute visibles à 360°. De plus, l’emplacement du parc éolien est trop proche d’habitations se trou­vant dans un rayon de moins de 1 000 mètres et avec de basses fré­quences, gênantes par­ti­cu­liè­re­ment la nuit.Autre peur des membres de l’A3PRI :Il faut savoir qu’une pre­mière tranche de trois éoliennes comme celle envi­sa­gée, don­ne­ra droit, sans demande ulté­rieure de per­mis de construire, à l’installation d’éoliennes sup­plé­men­taires sur le même site, pour un nombre pou­vant aller jusqu’à 14 éoliennes. Les consé­quences en sont donc très importantes.

Nos com­munes sont mena­cées par un pro­jet d’im­plan­ta­tion de 3 éoliennes indus­trielles de 150 à 215 m de haut (2 à 3 fois…
Publiée par A3PRI Association pour la Protection des Paysages et Patrimoines sur Samedi 26 jan­vier 2019

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *