Puymangou (24), turbulences autour du projet éolien

Abo Wind, Soleil du Midi Développement, Eole Res : ces noms ne vous disent peut-​être rien, et pour­tant leurs réa­li­sa­tions sont d’or­di­naire bien visibles dans le pay­sage. A elles trois, ces socié­tés alle­mandes, fran­çaises et bri­ta­niques ont dans leurs car­tons les pro­jets d’im­plan­ta­tion de plu­sieurs dizaines d’éo­liennes dans le sec­teur de la forêt de la Double, au centre d’un tri­angle Barbezieux – Périgueux – Libourne. La cen­trale élec­trique éolienne de Puymangou et Parcoul (Les Grands Clos) est un pro­jet de 5 éoliennes ini­tié en 2012 par Abo Wind sous le nom de “Ferme éolienne des Grands Clos”. Un pro­jet qui avait le vent en poupe à l’é­poque, les élus péri­gour­dins votant en 2013 en faveur de ce parc sem­blable à celui de la Charente voi­sine. L’opposition au pro­jet s’é­tait mani­fes­tée par ce tag ano­nyme sur l’af­fi­chage légal de la socié­té Abo Wind à Puymangou
 Mais si le Poitou-​Charentes avec ses plus de 300 éoliennes accueille favo­ra­ble­ment ces pro­jets, loca­le­ment l’i­dée sus­cite une véri­table rebel­lion de la part de par­ti­cu­liers, d’asso­cia­tions de rive­rains et même d’é­lus. Première crainte, la déva­lo­ri­sa­tion fon­cière et tou­ris­tique des lieux. Viennent ensuite l’at­teinte à l’en­vi­ron­ne­ment, la gêne visuelle et audi­tive, l’im­pact sur la faune et la flore locale. En 2014 une mani­fes­ta­tion contre le pro­jet de parc éolien de Dordogne avait déjà lar­ge­ment mobi­li­sé /​© France 3 Périgords Les pro-​éoliens avancent pour­tant des argu­ments qui peuvent s’en­tendre, tout d’a­bord la néces­si­té d’une conver­sion rapide au renou­ve­lable vou­lu par le Grenelle de l’en­vi­ron­ne­ment, mais aus­si un argu­ment finan­cier. En 2016 Abo Wind annon­çait 600 MgW ins­tal­lés en éoliens pour la grande région, repré­sen­tant 1 mil­liard d’in­ves­tis­se­ment et 6 mil­lions de fis­ca­li­té annuels… Et pour les com­munes, un petit com­plé­ment d’en­vi­ron 5 000 €uros par éolienne et par an. 
 Le pro­jet de parc éolien divise dans la Double
Un pro­jet de parc éolien qui divise. La popu­la­tion rejette majo­ri­tai­re­ment cette idée d’éo­liennes, des élus sont pour mais c’est l’Etat qui arbitrera !
Reportage de Philippe Niccolaï et Bertrand Lasseguette. Montage Sophie Giraud.
 – France 3 Périgords – Philippe Niccolaï & Bertrand Lasseguette
 De son côté, en début de mois la pré­fec­ture de Dordogne dif­fu­sait un com­mu­ni­qué de la Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites qui s’é­tait pro­non­cée favo­rable (4 voix pour dont celle du pré­sident, pré­pon­dé­rante, 4 contre et 2 abs­ten­tions) à ce pro­jet sur Saint-​Aulaye Puymangou et Parcoul-​Chenaud. Un avis favo­rable du CDPNS qui n’est qu’une étape dans le long pro­ces­sus néces­saire à la réa­li­sa­tion du pro­jet. Il fau­drait en effet à la socié­té Abo Wind obte­nir de la part de la pré­fec­ture une auto­ri­sa­tion d’ex­ploi­ta­tion d’ins­tal­la­tion clas­sée pour la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment (ICPE), une déro­ga­tion à la des­truc­tion d’es­pèces pro­té­gées, et une nou­velle auto­ri­sa­tion de défri­che­ment ( la pré­cé­dente ayant été annu­lée par le Tribunal Administratif de Bordeaux)… Autant de pièces qui n’ont pas encore été accor­dées par la pré­fec­ture. Nul doute que les ser­vices de l’Etat qui n’ont tou­jours pas fini de subir les retom­bées du dos­sier de Beynac seront très poin­tilleux sur ces auto­ri­sa­tions pour des pro­jets impli­quant l’en­vi­ron­ne­ment et dans les­quels souffle un fort vent de contes­ta­tion. L’association Asso 3 D (Défense du Val de Dronne et de la Double) montre l’am­pleur de l’op­po­si­tion au pro­jet éolien autour de Parcoul-​Chenaud dans cette carte qu’ils diffusent…
En rosé : les conseils muni­ci­paux qui se sont oppo­sés à des pro­jets éoliens
– dont la Roche-​Chalais : vote contre le sec­teur éolien de La Roche-​Chalais dans le PLU (2015), vote contre le pro­jet de Puymangou-​Parcoul (2016)
– dont Saint-​Aulaye-​Puymangou : vote contre le pro­jet de Saint-​Aulaye (La Latière), posi­tion défa­vo­rable du maire sur le pro­jet de Puymangou-Parcoul
Ces conseils encerclent le conseil muni­ci­pal de Parcoul-​Chenaud, qui reste le der­nier à défendre ce pro­jet der­rière son maire /​© ASSO 3 d

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.