Le parc éolien français à nouveau à l’arrêt

Le 26 août à 10h, les éoliennes de toute la France des­ti­nées à pro­duire de l’électricité au réseau n’ont four­ni que 588 MW soit moins de 1% du total de la fabri­ca­tion d’électricité. Ce sont les cen­trales à gaz qui comme d’habitude ont pris le relais avec 4337 MW. Ces chiffres montrent l’inutilité de ces éoliennes, des machines pha­rao­niques inca­pables de pro­duire de l’électricité lorsque les consom­ma­teurs en ont besoin. La même situa­tion s’est pro­duite le 22 juillet 2019.

Et l’intérêt général ?

La pro­duc­tion inter­mit­tente des éoliennes dépend uni­que­ment du bon vou­loir du vent et non pas de leur gigan­tisme ou de leur nombre. Elles ne peuvent faire face ni aux vagues de froid, ni aux vagues de cha­leur, c’est-à-dire au moment cri­tique ou l’électricité d’un pays devient vitale. Un bla­ckout est consi­dé­ré comme une catas­trophe poten­tielle natio­nale met­tant en dan­ger la sécu­ri­té des citoyens.

L’obstination du gou­ver­ne­ment, qui a accé­lé­ré le pro­gramme d’implantation d’éoliennes en sup­pri­mant toutes les lois qui pro­té­geaient les citoyens, était sus­pecte. Il pri­vi­lé­giait ain­si des inté­rêts pri­vés de pro­mo­teurs par rap­port à l’intérêt général.

La Fédération Environnement Durable demande d’arrêter le pro­gramme éolien qui met en dan­ger la France.être ins­tal­lés. Ce pro­jet, l’association « Pour la sau­ve­garde du visuel » n’en veut pas ; elle se bat depuis main­te­nant plus d’un an, mais vient de déci­der de pas­ser à la vitesse supérieure.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *