la France est à la traîne

Ce week-​end, la ville de Lury-​sur-​Arnon, dans le Cher, n’est pas au rendez-​vous des tra­di­tion­nelles Journées du patri­moine. L’association qui les orga­nise a déci­dé de boy­cot­ter l’é­vé­ne­ment pour dénon­cer le pro­jet d’ins­tal­la­tion de trois éoliennes sur la com­mune. Trois cents kilo­mètres plus au sud, c’est l’ou­ver­ture du débat public, le 30 sep­tembre, sur un futur parc ­éolien posé au large de l’île d’­Oléron, qui s’an­nonce hou­leuse. Le lieu défi­ni se trouve en zone pro­té­gée. La Ligue de pro­tec­tion des oiseaux est vent debout, forte de sa récente vic­toire en Charente-​Maritime, où les demandes d’au­to­ri­sa­tion de deux parcs ter­restres à Puy-​du-​Lac viennent d’être reje­tées par le préfet.Face à ce souffle de contes­ta­tion, la…

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *