la contestation s’organise après le feu vert de l’exécutif

La large oppo­si­tion consta­tée par la Commission natio­nale du débat public n’au­ra pas suf­fi : le minis­tère de la Transition éco­lo­gique a annon­cé le 29 juillet le lan­ce­ment de deux parcs éoliens off­shore d’1 GW cha­cun au large de l’île d’Oléron, en Charente-​Maritime. Il publie­ra d’i­ci la fin de l’an­née l’ap­pel d’offres pour le pre­mier parc, un champ d’éo­liennes posées à près de 60 mètres de fond et à plus de 35 km des côtes, l’ob­jec­tif étant de dési­gner le lau­réat début 2024 pour une mise en ser­vice “au début des années 2030”. Les études de fai­sa­bi­li­té du second parc, pré­vu “encore plus au large”, avec une tech­no­lo­gie “qui pour­ra être flot­tante ou posée”, “démar­re­ront simul­ta­né­ment au pre­mier parc”. Éolien…

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.