entre vent et atome, une clarification s’impose

Editorial du « Monde ». Symboles de la conver­sion éco­lo­gique, les éoliennes sont deve­nues, en France, un objet pas­sion­né de débat. Depuis que La France tente de rat­tra­per le retard qu’elle a pris sur ses voi­sins euro­péens – l’Allemagne sur­tout –, la contes­ta­tion croît, notam­ment dans le nord et l’est du pays, où se concentre l’essentiel du parc. On a pu en mesu­rer l’ampleur lors des élec­tions régio­nales de juin. De l’extrême gauche à l’extrême droite, les cri­tiques ont fusé contre ces pylônes de béton blanc accu­sés de défi­gu­rer le pay­sage pour un gain éco­lo­gique contes­table : l’électricité n’y est pas pro­duite en conti­nu, et cer­tains com­po­sants sont dif­fi­ci­le­ment recy­clables. Dans les…

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *