En Europe du Nord, les éoliennes affectent peu les milieux marins

Un plon­geur scien­ti­fique exa­mine l’« encras­se­ment » au pied d’une éolienne. L’échantillon est com­po­sé d’œillets de mer ou ané­mones plu­meuses, de moules et de mil­liers de petites cre­vettes de l’espèce « Jassa herd­ma­ni ». ROYAL BELGIAN INSTITUTE OF NATURAL SCIENCE La contes­ta­tion semble venir de toutes parts. Elus, pêcheurs, asso­cia­tions… Le pro­jet de parc éolien au large de l’île d’Oléron (Charente-​Maritime), pour lequel un débat public vient de s’achever fin février, fédère lar­ge­ment contre lui. Au-​delà de son impact sur les pay­sages ou l’économie, se pose la ques­tion de ses consé­quences pour l’environnement, alors que son péri­mètre d’implantation est situé…

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.