Des anti-​éoliens s’invitent au conseil communautaire de Creuse Confluence

Ils refusent la mul­ti­pli­ca­tion des pro­jets éoliens en Creuse. Une tren­taine d’ha­bi­tants de dif­fé­rentes com­munes se sont invi­tés au conseil com­mu­nau­taire de Creuse Confluence, ce mer­cre­di 27 novembre. Les élus de la com­mu­nau­té de com­munes de l’est de la Creuse se réunis­saient à la salle poly­va­lente de Lépaud. Les mani­fes­tants ont pu assis­ter à la réunion et ils ont pu s’ex­pri­mer rapi­de­ment avant que la séance commence. 

5 minutes accor­dées en début de séance
Vu le nombre de mani­fes­tants, le pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes Creuse Confluence, Nicolas Simonnet a pro­po­sé aux élus d’ac­cor­der quelques minutes aux citoyens pour qu’ils puissent s’ex­pri­mer. Deux porte-​paroles ont pu expo­ser leur opinion. 
Une pan­carte des oppo­sants aux parcs éoliens © Radio France
– Camille AndréLes cri­tiques des oppo­sants à l’éo­lien portent sur dif­fé­rents aspects. Ils dénoncent les nui­sances des éoliennes déjà ins­tal­lées. Ainsi Jean-​Luc, un habi­tant de Chambonchard a 4 éoliennes face à sa mai­son. Elles sont situées à mois d’un kilo­mètre. ” Ça occa­sionne des nui­sances visuelles et sonores”, assure-​t-​il, “il y a le bruit des bras­sages d’air, mais nous avons aus­si eu des cla­que­ments, comme des coups de fusils pen­dant plus d’un an, suite à un défaut mécanique”. 

Mon épouse et moi ça nous rend malades.

Pour de nom­breux oppo­sants, la seule solu­tion pour limi­ter les nui­sances serait d’in­ter­dire les éoliennes à moins de 1000 mètres des habitations. 
Des pro­jets dan­ge­reux pour notre paysage ? 
Les mani­fes­tants estiment qu’on assiste à une mul­ti­pli­ca­tion des pro­jets sur notre ter­ri­toire, et craignent la des­truc­tion du pay­sage creu­sois. “Notre mes­sage, c’est pas d’éo­liennes n’im­porte où. La Creuse n’est pas à vendre. Elle a de beaux pay­sages et des habi­tants, on veut gar­der tout ça”, tranche Andrée Rouffet-​Pinon, la pré­si­dente de France nature-​environnement 23.
Les oppo­sants dénoncent pour finir l’o­pa­ci­té qui entoure par­fois les pro­jets éoliens. “Il y a plein de gens qui sont démar­chés dans les com­munes. On vou­drait savoir où en sont tous ces pro­jets”. lâche Claude Deschamps. 

la Creuse n’est pas la vache à lait d’EDF-​électricité pour toute la France”

Cet habi­tant de Bussière-​Saint-​Georges est très oppo­sé à l’a­gran­dis­se­ment du parc éolien dans sa com­mune. Il est d’ailleurs à l’o­ri­gine de la mobi­li­sa­tion de ce mer­cre­di soir. 
Pour Nicolas Simonnet, cette mani­fes­ta­tion est une “expres­sion de la démocratie”
Nicolas Simonnet le pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes Creuse Confluence a pris la pré­sence des mani­fes­tants avec phi­lo­so­phie : “C’est bien, ça fait vivre la démo­cra­tie et ça montre qu’il y a un ques­tion­ne­ment en matière d’éner­gie renou­ve­lable” a‑t-​il indiqué.
Il n’a pas pré­ci­sé s’il était favo­rable à ces dif­fé­rents pro­jets éoliens, à titre personnel. 
Néanmoins il a indi­qué qu’il lui sem­blait néces­saire de tra­vailler à l’é­chelle dépar­te­men­tale afin de ne pas voir fleu­rir des parcs éoliens n’im­porte où sur notre ter­ri­toire : “L’ensemble des élus, les asso­cia­tions citoyennes et les acteurs éco­no­miques pour­raient se mettre autour de la table pour éla­bo­rer un sché­ma dépar­te­men­tal et défi­nir des zones où l’im­plan­ta­tion d’éo­liennes est pos­sible, et d’autres qu’il faut pré­ser­ver”, propose-t-il.
Les mili­tants conti­nuent le combat
Dans dif­fé­rentes com­munes, les oppo­sants pro­mettent de res­ter mobi­li­sés. Bussière-​Saint-​Georges est l’une des zones où la contes­ta­tion est la plus impor­tante ces der­niers mois
En juillet des habi­tants de Bussière-​Saint-​Georges avaient mani­fes­té contre le pro­jet d’a­gran­dis­se­ment du parc éolien © Radio France
– Camille AndréDepuis 2012, 9 éoliennes tournent déjà dans le ciel de Bussière-​Saint-​Georges. 7 sont implan­tées sur la com­mune et deux autres se trouvent à Saint-​Marien, le vil­lage voi­sin. Début juin, la socié­té AALTO POWER a ren­du public un pro­jet d’a­gran­dis­se­ment. L’entreprise qui exploite ce parc éolien sou­hai­te­rait construire 6 nou­velles éoliennes dans le secteur. 
Parmi ces nou­velles éoliennes, 5 pour­raient être construites à Bussière-​Saint-​Georges, au lieu-​dit Couchardon. Claude Deschamps assure que 2 péti­tions contre ce pro­jet ont rapi­de­ment cir­cu­lé dans la com­mune. Elles repré­sen­te­raient 187 habi­tants, soit 72% des habi­tants de la commune.

Article ori­gi­nal

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.