À Paimpol, les pêcheurs réitèrent leur opposition au projet de parc éolien en baie de

Un vent de contes­ta­tion conti­nue de souf­fler contre le pro­jet de parc éolien en baie de Saint-​Brieuc. Les pêcheurs ont ain­si déployé des ban­de­roles por­tant le slo­gan Non aux éoliennes qui détruisent la mer, non à la mort de la pêche arti­sa­nale sur les bateaux situés dans le port de Paimpol (Côtes‑d’Armor).Une ini­tia­tive en pleine période esti­vale pour expri­mer la farouche oppo­si­tion de la filière, alors que les tra­vaux du parc éolien ont repris ven­dre­di 16 juillet 2021. 

Article ori­gi­nal

VIDÉO. Manche : les pêcheurs soufflent un vent de contestation contre le projet de parc éolien en mer

Par Romain Le Bris
Publié le 16 Juil 21 à 17:39 

À l’issue de la réunion, les pêcheurs ont mani­fes­té leur colère contre ce pro­jet en lâchant des fumi­gènes. (©Romain LE BRIS)Ce jeu­di 15 juillet 2021, dans la salle com­mu­nale de Réville (Manche), les ser­vices de l’État ont orga­ni­sé une consul­ta­tion publique d’informations et d’échanges sur l’avancée du qua­trième appel d’offres de l’éolien en mer au large de la Normandie.L’État, par le biais du Ministère de la Transition éco­lo­gique, veut implan­ter des éoliennes off­shore dans une zone d’étude de 500 km² au large de Barfleur. Ce qua­trième parc sera d’une puis­sance d’1GWh, le double de ces…

Article ori­gi­nal

Contestées, les éoliennes sont pourtant indispensables à une économie décarbonée

Eoliennes dans un champ, à Sarry (Yonne). GUY BOUCHET /​PHOTONONSTOP « Pourquoi tant de haine ? », s’interroge Le Journal de l’éolien. Au len­de­main des élec­tions régio­nales, la ques­tion mérite d’être posée, le deve­nir de l’éolien s’étant impo­sé comme l’un des thèmes les plus cli­vants de la cam­pagne. Pendant des semaines, nombre de can­di­dats n’ont pas rete­nu leurs attaques à l’encontre des quelque 8 000 mâts implan­tés en France. Figure de ce mou­ve­ment de contes­ta­tion, Xavier Bertrand (ex-​Les Républicains, LR), réélu pré­sident des Hauts-​de-​France, estime que les éoliennes sont un « scan­dale fran­çais ». Pour Marine Le Pen, la présidente…

Article ori­gi­nal

« Pourquoi on nous fait payer le prix de la transition énergétique ? », la colère d’une habitante face aux éoliennes.

Le vent de la contes­ta­tion s’intensifie à mesure que les pro­jets d’installation se déploient. Après la tri­bune de Stéphane Bern publiée dans le Figaro en mai der­nier, de plus en plus de Français conteste leur ins­tal­la­tion. Sophie Plassart fait par­tie de ceux qui s’estiment lésés. Si en jan­vier, cette habi­tante de la Sarthe a appris avec sou­la­ge­ment la déci­sion du Conseil d’État d’annuler un pro­jet d’installation de cinq éoliennes à 3 kilo­mètres de chez elle, dans la com­mune d’Auvers-Sous-Montfaucon, elle ne déco­lère pas : « Je n’aurais vu plus que ça dans le pay­sage », justifie-​t-​elle. À la pol­lu­tion de l’air, elle oppose la « pol­lu­tion visuelle », voire la « pol­lu­tion sonore » géné­rée par les…

Article ori­gi­nal

Éoliennes : n’oubliez pas leur surcoût


Agriculture et énergie 

21 juin 2021 •
Philippe François

Le sou­tien de Stéphane Bern et Brigitte Macron à la contes­ta­tion contre le déploie­ment des cen­trales éoliennes vient de…

Article ori­gi­nal

Des pêcheurs sont vent debout contre les éoliennes en mer

Une “marche paci­fique” doit réunir des pêcheurs nor­mands et bre­tons le same­di 19 juin à Caen pour pro­tes­ter contre les pro­jets off­shore le long du lit­to­ral fran­çais. “L’industrie éolienne dans nos zones de pêche com­pro­met sérieu­se­ment l’avenir de la pêche artisanale”.

Le mou­ve­ment de contes­ta­tion gagne la Normandie. Au mois de mai, deux mani­fes­ta­tions avaient été orga­ni­sées en Baie de Saint-​Brieuc, l’une en mer, l’autre à terre. Cette fois, c’est à Caen que des pêcheurs ont pré­vu de se ras­sem­bler afin de pro­tes­ter contre l’a­mé­na­ge­ment de parcs éoliens géants sur le lit­to­ral. “La mayon­naise prend”, assure un organisateur.



Article ori­gi­nal

vent de contestation sur les éoliennes

Depuis quelques mois, le pro­jet d’implantation de cinq éoliennes par la socié­té Ostwind sur le ban com­mu­nal de Villers-​la-​Montagne fait des vagues. Une asso­cia­tion contre « la cen­trale élec­trique » s’est créée. Des pros­pec­tus sont dis­tri­bués. Mais la muni­ci­pa­li­té ne s’enflamme pas. 


Par Photos RL/​Samuel MOREAU – 

08 juin 2021 à 07:00

– Temps de lecture : 

Article ori­gi­nal

Éoliennes : un chantier hors-​norme en baie de Saint-​Brieuc – Économie

1Un sol très dur« Il s’agit du parc éolien off­shore le plus com­plexe au monde à ins­tal­ler. » En qua­li­té de direc­teur d’Ailes Marines et d’Iberdrola France, Emmanuel Rollin a déjà connu d’autres chan­tiers. Mais celui de la baie de Saint-​Brieuc lui donne par­ti­cu­liè­re­ment du fil à retordre. Et pas seule­ment à cause de la contes­ta­tion des pêcheurs cos­tar­mo­ri­cains. La dure­té du sol consti­tue la prin­ci­pale rai­son. « Il y a des roches qui sont jusqu’à vingt fois plus dures que le béton qui est sous la tour Eiffel », explique Emmanuel Rollin. Il y a un sous-​sol très hété­ro­gène, avec un mélange de sédi­ments, de roches très dures, et…

Article ori­gi­nal

Les opposants freinent le développement de l’éolien mais ne l’arrêtent pas

La contes­ta­tion des pro­jets éoliens prend de l’ampleur et devient un enjeu dans la cam­pagne des Régionales.
Le vent de contre for­cit face aux éoliennes. Deux can­di­dats à la pré­si­den­tielle, Xavier Bertrand et Marine Le Pen, mar­tèlent leur oppo­si­tion à cette source d’énergie. Sur le ter­rain, les asso­cia­tions anti-​éoliennes bataillent et com­mu­niquent comme jamais en amont de la cam­pagne des régio­nales. Le can­di­dat RN à lapré­si­dence de la région Bourgogne Franche-​Comté pro­met même d’arracher tous les mâts de la région s’il est élu – ce qui ne serait pas de son ressort.

» LIRE AUSSI – La semaine du FigaroVox – « L’éolien défi­gure la…

Article ori­gi­nal

il milite pour les éoliennes, exhortant à « vivre avec son temps »

Si l’implantation d’éoliennes fait souf­fler les vents d’une large contes­ta­tion dans la Double, il est des défen­seurs de ces éner­gies. Sur un ton posé et cour­tois, l’un d’eux, Christian de Werra, qua­trième adjoint au maire de Parcoul-​Chenaud, prend son bâton de pèle­rin pour plai­der en faveur des mou­lins de 182 m de haut.

Article ori­gi­nal