Éoliennes de la montagne noire : le vent tourne, la lutte s’organise

De plus en plus de voix s’élèvent contre le déve­lop­pe­ment anar­chique de parcs éoliens en France. Dans la Montagne Noire, une pre­mière mobi­li­sa­tion a ras­sem­blé dimanche der­nier une cen­taine d’opposants qui s’inquiètent pour leur cadre de vie, leur san­té, la biodiversité…

« C’est moche et ça fait beau­coup de bruit, même si pour cer­tains les éoliennes ont une bonne image, sauf pour les gens qui vivent à côté », se plaint une convive lors du repas pris en com­mun. Sur les hau­teurs de Cubserviès, près de Roquefère, une cen­taine d’habitants de la Montagne Noire se sont mobi­li­sés afin de mar­quer leur désac­cord quant à la pro­li­fé­ra­tion non contrô­lée des éoliennes sur leur lieu de vie, leurs nui­sances acous­tiques, visuelles et autres. Une jour­née avait été orga­ni­sée par l’association Vent Mauvais, qui asso­ciait le carac­tère ludique avec une ran­don­née le matin, et le sérieux l’après midi avec une pla­te­forme de discussion.

Les pro­mo­teurs d’éolien semblent gui­dés par le pro­fit, la ren­ta­bi­li­té plu­tôt que par la tran­si­tion énergétique

D’entrée, le cadre était tra­cé. Avec 700 éoliennes, l’Occitanie veut deve­nir la pre­mière région à éner­gie posi­tive d’Europe. Mais, selon les oppo­sants à l’éolien indus­triel, les pro­mo­teurs d’éolien semblent gui­dés par le pro­fit, la ren­ta­bi­li­té plu­tôt que par la tran­si­tion énergétique.

Dominique Boury, secré­taire du col­lec­tif TNE-​OE (Toutes Nos Energies Occitanie Environnement) fai­sait état de l’avancée des oppo­sants à l’énergie éolienne ter­restre : « Il existe à ce jour 1300 asso­cia­tions en France, dont 160 en Occitanie, regrou­pées sur TNE et qui veulent faire entendre leurs voix auprès des pou­voirs publics. Dans notre région, la lutte anti-​éolien a pris de l’ampleur comme dans l’Aveyron, dans les P.-O., en Tarn-​et-​Garonne avec un pre­mier front. Il y a quatre ou cinq ans on prê­chait dans le désert, aujourd’hui il y a une lueur d’espoir. L’essor de l’éolien est une affaire de gros sous, les pro­mo­teurs se sont rués sur ce mar­ché pour le prix du kw/​h payé. En Allemagne, le sec­teur de l’éolien s’effondre, 26 000 emplois ont été sup­pri­més lorsque l’on a sup­pri­mé la carotte de l’argent ».

Patrice Lucchini, au nom de Vent Mauvais, recen­trait ses pro­pos sur la Montagne Noire, qui compte déjà huit cen­trales pour 86 éoliennes et qui demain, avec les construc­tions et les pro­jets à venir, pour­rait atteindre le chiffre de 150. Plusieurs de ces pro­jets sont dans son viseur : « A Laprade, sept sont envi­sa­gés près du Mémorial de la Résistance de Fontbruno, alors que la tota­li­té de ses habi­tants ont voté contre. à Pradelles-​Cabardès, au lieu-​dit La Braquette, le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Montpellier a reto­qué l’avis défa­vo­rable émis par le Préfet concer­nant trois éoliennes. Dans le sec­teur de Pradelles/​Cabrespine encore, un repo­we­ring pré­voit de rem­pla­cer 16 éoliennes par neuf de nou­velle géné­ra­tion avec des hau­teurs de 200 mètres en bout de pâles et des puis­sances tri­plées. Dans le vil­lage des Martys, sur le pla­teau du Sambrès déjà pour­vu de 26 éoliennes, six autres sont prévues ».

D’autres inter­ven­tions, comme celle de Jacques Biau, un Tarnais à la tête de Nostra Montanha à Rialet-​sur-​Tarn, et celle de Thierry Farion, du Collectif Citoyen pour des Corbières Vivantes autour de Davejean-​Dernacueillette, appuyaient encore un peu plus le trait à tra­vers des épi­sodes récents. Tous s’accordent à dire qu’il n’existe aucune poli­tique de pla­ni­fi­ca­tion et que chaque pro­jet était assu­jet­ti à la volon­té ou non d’élus locaux, sachant qu’en der­nier lieu l’aval du repré­sen­tant de l’état est obli­ga­toire : « Le maire ouvre la porte, le pré­fet décide ». Dans ce cadre-​là, le pré­sident de Vent Mauvais était reçu ce jeu­di 12 sep­tembre à la pré­fec­ture pour la pre­mière fois en vue d’évoquer la situa­tion dans la Montagne Noire. Les repré­sen­tants des dif­fé­rentes asso­cia­tions demandent un mora­toire d’un an. Dans cette attente, une péti­tion signée via inter­net par plus de 9000 citoyens a été remise par la même occa­sion au pré­fet par inté­rim du dépar­te­ment de l’Aude, Claude Vo-Dinh.

Article écrit par : Pierre Adroit, – Publié le : 13/​09/​2019
Lien : https://www.ladepeche.fr/2019/09/13/eoliennes-le-vent-tourne-la-lutte-sorganise,8411124.php
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *